Les Pays Bas reviennent au fax après l’attaque d’un hacker

Le site DigiNotar, qui s’est occupé de la sécurité du site gouvernemental hollandais, a fait l’objet de nombreuses attaques de la part d’un hacker iranien, le contraignant à couper plusieurs de ses services. Plusieurs services sociaux aux Pays-Bas se sont ainsi vus impactés, et contraints de revenir au fax ou à des méthodes moins soumises à ces attaques.

« Les cours de justice et les cabinets d’avocats ne doivent plus utiliser les e-mails, nous avons pour consigne de travailler avec des notes manuscrites alors que depuis des années tout est numérique, c’est un cauchemar », explique l’avocate Ruth Neymaert. Plusieurs services, comme le paiement des impôts en ligne ou encore les inscriptions en université, sont également inaccessibles depuis ces attaques.

Le hacker iranien à l’origine des attaques, qui se fait appeler « Comodo » et prétend avoir 21 ans, a laissé un message à l’attention du gouvernement des Pays-Bas, dans lequel il revendique et explique ses actes. « J’ai voulu faire savoir au monde que tout ce qui est fait a des conséquences et que pour tout ce que votre pays a fait par le passé, vous devrez payer ». Le gouvernement hollandais a annoncé qu’il va passer en revue la totalité de ses systèmes de sécurité pour rétablir ses services au plus vite.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Et les pays bas on fait quoi aux iraniens ??
    1
  • Cidixy
    va savoir... le hacker s'est p'tet fait 'violé' par une hollandaise ? xD
    0
  • Anonyme
    Il s'est peut être planté de pays qui sait ... lol
    1