Le ministère de l'Economie victime d'une cyber-attaque

Le ministère de l'Economie et des Finances à BercyLe ministère de l'Economie et des Finances à Bercy

Le ministère de l’Économie et des Finances a confirmé avoir été victime d’une cyber-attaque en décembre dernier. Selon le ministre du Budget François Baroin, ce sont des documents concernant l’organisation du G20 qui étaient visés.

C’est le site de Paris-Match qui a révélé l’information, rapidement confirmée à l’AFP par Dominique Lamiot, secrétaire général des ministères des Finances et du Budget. Lui aussi précisait que ces attaques visaient « principalement les dossiers liés au G20 ». Depuis, Bercy a renforcé « substantiellement ses systèmes de sécurité ».

François Baroin a confirmé que les autorités avaient des « pistes » pour expliquer qui en était l’auteur, sans toutefois les dévoiler. Cité par Paris-Match, un haut fonctionnaire a toutefois précisé « qu’un certain nombre d’informations étaient redirigées vers des sites chinois, mais cela ne veut pas dire grand-chose ».

Aucune donnée de contribuable volée

Concrètement, selon Dominique Lamiot, « une centaine d’ordinateurs des services centraux de Bercy » on été « compromis », mais aucun ne comportait de « données personnelles sur des contribuables ». Au cours du week-end, « une opération de maintenance a ainsi conduit à débrancher 10 000 postes informatiques sur les 170 000 que compte le ministère ». Ils seront réactivés ce matin.

« L’attaque visait plutôt les questions internationales que les questions internes comme les douanes ou le fisc », a-t-il également précisé. Bercy a porté plainte contre X auprès du Parquet de Paris. La DCRI, Direction centrale du Renseignement intérieur, a également été saisie.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • nquere
    lol "une opération de maintenance a ainsi conduit à débrancher 10 000 postes informatiques sur les 170 000 que compte le ministère"
    => C'est vrai que débrancher un routeur et balancer des GPOs à Gogo va moins vite...

    Halala, que ne faut-il pas faire pour faire montrer "la puissance informatique française à régler en masse en un week end 10.000 PC infectés." (sous Windows 3.11...). Pis ca se trouve, c'est Microsoft qui est directement intervenu...
    0
  • nemesis67
    Ça m'a bien fait rire, il était temps que quelqu'un arrive a quelque chose, histoire que les gens (attaqués)se réveillent!!!

    Sinon oui vaut mieux que se soit Microsoft qui interviens car les grosses boites informatique font du mauvais boulot. Et que le ministère ne fera pas appel au petit informaticien (menuisier de métier) qui est passionné d'informatique depuis tout petit et qui a ouvert sa boite (pourtant il bosse beaucoup mieux).
    Je dis sa car j'ai un ami dans cette situation, il est souvent repassé après de grands professionnels pour régler les problèmes qu'il ont qu'aggraver!
    0
  • momohyder
    Merci pour cette article
    0