Avast 2015 est disponible au téléchargement

Avast, qui fête ses 25 ans d’existence, est la protection la plus populaire en France et compte plus de 220 millions d’utilisateurs dans le monde. Un succès en très large partie due à l’édition gratuite (vous pourrez d'ailleurs retrouver dès demain un premier test de cette version gratuite). La mouture 2015 suit la même philosophie que la version précédente : donner aux utilisateurs davantage d’outils pratiques pour mieux défendre le PC.

Un réseau sous surveillance

En plus de l’outil de nettoyage des navigateurs (qui éradique les adwares, barres publicitaires et faux moteur de recherche) et de la fonction de détection des logiciels non à jour, le nouvel Avast introduit dès sa version gratuite une fonction d’analyse de votre réseau domestique. Celle-ci aborde la sécurité du PC sous un nouvel angle, en analysant les risques potentiels de votre routeur (votre Box Internet), de votre connexions Wi-fi utilisées et de la sécurité des autres appareils connectés au réseau. Une fois ce réseau analysé, Avast fournit des conseils pas à pas très détaillés pour combler les brèches. Un petit reproche, néanmoins : ces conseils sont en langue anglaise.

Des défenses fortifiées

Pour le reste, Avast a surtout cherché à fortifier les défenses existantes en se concentrant à la fois sur les voies d’infection et les risques actuels. En effet, les cybercriminels utilisent de plus en plus fréquemment des flux chiffrés pour véhiculer leurs attaques. Car la plupart des protections du marché ne peuvent analyser les flux entrants en HTTPS. À l'instar des meilleurs boucliers payants (Kaspersky et BitDefender notamment), les boucliers d’Avast savent désormais scanner les connexions TLS/SSL chiffrées et contrer les menaces éventuellement véhiculées par ce biais.

Antivirus gratuit : quel est le meilleur en 2014 ?

Dans un même ordre d’idées, à raison d’un nouveau malware découvert toutes les huit secondes, il est essentiel que les protections sachent se défendre contre les codes douteux et malveillants encore inconnus. C’est le rôle du bouclier DeepScan désormais décliné en version 2.0. Cet outil sait utiliser les fonctions de virtualisation des processeurs, pour réellement exécuter tout fichier douteux dans un environnement isolé. En théorie, elle est donc mieux armée, pour vraiment comprendre le comportement d’une application et en détecter la dangerosité. En pratique, bien des menaces parmi les plus dangereuses changent de comportement lorsqu'elles détectent une virtualisation et évitent de montrer leur vrai visage dans ce mode. Seul le temps nous dira si DeepScan 2.0 apporte un vrai plus. D’autant que cette fonctionnalité n’est activée que sur les machines disposant de suffisamment de mémoire et d’un processeur récent supportant les instructions de virtualisation.
Enfin, notons qu’Avast 2015 cherche aussi à améliorer ses capacités de réparation. Dès la version gratuite, il est possible de créer une version d’Avast autobootable sur une clef USB (ou un CD/DVD) et de redémarrer son PC depuis ce support pour mieux nettoyer et réparer un PC infecté même s’il refuse de se relancer.

Une interface presque inchangée

L’interface évolue peu sur cette version 2015, la plupart des améliorations visuelles étant d’ordre cosmétique. Mais on notera l’apparition d’une fonction « SmartScan » qui lance toutes les analyses en un clic : analyse antimalware, analyse des mises à jour, analyse du réseau, et même l’analyse des fichiers inutiles. Les résultats sont ensuite regroupés sur un seul écran avec des conseils de réparation.
Au passage, on remarque que toutes les retouches cosmétiques ne sont pas bien venues. Version après version, Avast Free se montre de plus en plus insistant pour encourager l’utilisateur à opter pour les éditions payantes. Désormais, lorsque l’on veut vérifier manuellement l’existence d’une mise à jour du programme on tombe sur une boîte qui vous encourage à passer sur la version payante.
Dans un même ordre d’idées, l’aide du programme s’appuie maintenant sur le Web et ne s’affiche malheureusement qu’en Anglais.

Des protections plus avancées sur les versions payantes

Si la version gratuite d'Avast intègre tous les boucliers fondamentaux présentés ci-dessus, l'éditeur propose également deux déclinaisons payantes, enrichies de boucliers supplémentaires. Avast Internet Security 2015 ajoute à la version gratuite un pare-feu, un antispam, une Sandbox pour exécuter dans une bulle isolée les applications dans lesquelles on n’a pas confiance, un navigateur SafeZone qui protège vos opérations bancaires en ligne et une nouvelle fonctionnalité : SecureDNS. Cette dernière permet d’utiliser des DNS sécurisés chaque fois que vous vous connectez depuis un Hot-Spot Wi-Fi public afin d’éviter d’être redirigé à votre insu sur une copie infectée de vos sites favoris.
Avast Premier 2015 est la version la plus évoluée. Elle ajoute aux fonctions d’Internet Security, un destructeur de documents et une version totalement automatisée de l’analyseur des mises à jour. Dans cette version, Avast ne se contente pas de vous indiquer les logiciels non à jour, il réalise automatiquement l’installation des correctifs sans action de votre part et en toute sécurité.

Télécharger Avast 2015 Free Antivirus

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire