Une alerte à la bombe dans un avion causée par un réseau Wi-Fi

Un avion de la compagnie Qantas est resté cloué au sol pendant près de trois heures après l’heure prévue de son départ de l’aéroport de Melbourne, en Australie. La raison de ce retard vient d’un des réseaux WiFi captés par les passagers avant le décollage, qui portait le nom étrange de « Mobile Detonation Device ».

Le réseau WiFi en question a été repéré par un des passagers qui, inquiet de ce nom étrange, en a tout de suite informé le personnel de bord. Ce dernier a alors remonté l’information jusqu’au commandant de bord, qui a décidé de garder l’avion au sol tant que l’appareil émetteur de ce réseau n’a pas été repéré. Une annonce retentit dans les hauts parleurs de l’avion afin de prévenir les passagers, mais après une demi-heure de recherche, la source n’est toujours pas localisée.

« Un réseau WiFi peut avoir une bonne portée, donc cela aurait pu venir d’une personne dans le terminal », explique un des passagers. Des recherches sont menées dans et autour de l’avion, sans résultat. Finalement, après trois heures d’attente sur le tarmac, l’avion se met finalement en route pour sa destination, Perth, en Australie, où il atterrit sans encombre 80 minutes plus tard.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • inf-for
    Personnellement, je trouve que les passagers ont eu la bonne réaction d'en avertir le personnel de bord qui a remonté au commandant. Il ne faut pas tomber dans la paranoïa certes ! mais assurément être prudent et ce commandant l'a été !
    0
  • Papounet17000
    Des recherches sont menées dans et autour de l’avion, sans résultat. Finalement, après trois heures d’attente sur le tarmac, l’avion se met finalement en route pour sa destination.

    Cool et si ça avait été grave, ils ont quand même laisser décoller l'avion sans en savoir plus.
    0