Baidu, nouvelle victime de la cyber-armée iranienne

La page d'accueil de BaiduLa page d'accueil de BaiduBaidu est donc la seconde victime de la « cyber-armée iranienne ». Ce matin, le moteur de recherche chinois a vu son DNS aux États-Unis visé par une attaque qui a rendu le site indisponible. Tout comme Twitter en décembre dernier. 

Les Etats-Unis, premiers visés

Selon le journal chinois le Quotidien du Peuple, c’est la page d’accueil de Baidu qui a été indisponible. Un drapeau iranien était affiché, accompagné d’un message en anglais précisant : « ce site a été piraté par la cyber-armée iranienne ». En persan étaient expliqués les motifs de l’action, comme une « réaction à l'intervention des autorités américaines dans les affaires intérieures de l'Iran ».

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de Baidu s’est contenté de confirmer que « la plupart des services de Baidu avaient été rétablis ». Il a également ajouté qu’ils avaient été interrompus par « une manipulation extérieure de son DNS aux États-Unis ». En décembre c’est le site américain de micro-blogging Twitter qui avait été la première victime du groupe iranien. Il indiquait alors sur la page d’accueil : « Les États-Unis pensent qu'ils contrôlent et gèrent Internet, mais ce n'est pas le cas, nous contrôlons et gérons Internet par notre puissance ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • kafka1
    Ils accusent tout de suite les iraniens de l'avoir fait. Ça peut très bien être les américains et ca ne serait pas la première fois ni la dernière. De toute manière, je ne vois pas l'intérêt de pirater le site Baidu par l'Ian.
    0
  • CANDIDOU
    Quelque chose comme des "armes de destruction massive", ce qui avait servi de prétexte pour envahir l'Irak ?
    Quand bien même, à force de crier au loup ..
    0
  • Blumenka
    Pourquoi s'attaquer à un moteur de recherche chinois pour atteindre les States ? Ça n'a pas de sens !
    0