Marché high-tech : 1ère baisse depuis 10 ans

L’institut d’études GfK a présenté aujourd’hui le bilan du marché des biens électroniques pour l’année 2008. Selon le cabinet d’étude, le marché des biens français technologiques (électronique grand public + informatique + télécoms + photo + jeux vidéo) a atteint un chiffre d’affaires en 2008 de 19,5 milliards d’euros TTC, en recul de 3 % par rapport à 2007. Ce recul met un terme à près de dix années de croissance, au cours desquels les Français s’étaient massivement équipés d’écrans plats, de téléphones mobiles et autres ordinateurs portables.

Certains plus touchés que d'autres

Et, hormis les mois de janvier et avril, en 2008, les biens technologiques étaient en décroissance par rapport à 2007. À titre de comparaison, le marché mondial des biens technologiques a progressé de 13,7 % en 2008 pour atteindre 694 milliards de dollars. Selon les résultats de l’institut d’études, cette baisse peut s’expliquer par deux facteurs. D’une part le ralentissement des principaux moteurs de croissance qu’ont été les téléviseurs à écran plat, les GPS et les téléphones mobiles standard (hors smartphones). D’autre part, des prix toujours plus bas tirant les marchés à la baisse en valeur, comme ce fut le cas sur les GPS notamment.

D’ailleurs, en termes de volumes, les ventes sont restées soutenues durant toute l’année, signe que la crise n’a pas eu d’effet en 2008, contrairement à la valeur totale qui elle a baissée. Le téléphone mobile (hors smartphone), dont les Français sont si friands, s’est vendu à plus de 21,7 millions d’exemplaires en 2008, en baisse de 2 % par rapport à 2007 et en baisse de 9 % en valeur (cela après plusieurs années consécutives de hausse du marché). Et 2009 ne s’annonce pas meilleur, puisque le téléphone mobile (hors smartphone) devrait enregistrer une baisse de 8 % en 2009 pour atteindre environ 20 millions d’unités vendues.

Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, le marché du GPS a connu une bien moindre croissance en 2008, puisqu’elle s’est établie à seulement 9 % en unités (à 2,7 millions de pièces). Associée à une pression sur les prix maintenue à un niveau très élevé, le chiffre d’affaires du marché du GPS portable (PND) a baissé de 19 % (à 534 millions d’euros TTC en 2008).

Quelles perspectives pour 2009 ?

Les perspectives 2009 ne sont pas très bonnes : le chiffre d’affaires consolidé de l’ensemble des biens technologiques devrait s’établir à 17,7 milliards d’euros, en baisse de 9 % par rapport à 2008. Les produits de l’électronique grand public, dont les GPS, devraient enregistrer un recul du chiffre d’affaires de l’ordre de 12 %, lorsque les marchés informatiques devraient être en recul de près de 10 %.

Les produits de télécommunications, mobiles en tête, devraient être aussi en baisse en 2009. Aux baisses traditionnelles de prix de ces marchés de biens techniques, il faudra rajouter probablement un peu de pessimisme ambiant et d’agressivité commerciale accrue de la part des fabricants pour conquérir le caddie du consommateur en 2009.

Dans ce contexte difficile, certains marchés ne connaissent pas la crise : la haute définition, les smartphones ou les appareils photo reflex numériques par exemple… Sur les 23,5 millions de téléphones mobiles acquis en 2008, GfK a compté plus de 1,8 million de smartphones vendus. « En valeur, avec 380 millions d’euros TTC, les smartphones ont représenté près de 20 % du chiffre d’affaires total du marché français en 2008 et devraient représenter près de 30 % du chiffre d’affaires 2009 », précise François Klipfel, directeur IT/Télécom chez GfK France. Et selon GfK, au sein des smartphones, les modèles à écran tactile représenteront plus de 80% des ventes en volume.