La batterie de demain pourrait ne jamais s’user


Le problème avec les batteries lithium-ion actuelles, c’est que leur de vie est limitée. Mais la recherche effectuée par les ingénieurs de l’université de Stanford pourrait y remédier. Dans le but de prolonger l’autonomie de nos appareils, ils ont mis au point une électrode capable de se régénérer toute seule.

Pour développer le prototype, les chercheurs se sont inspirés de la nature, notamment avec la capacité de certains êtres vivants à s’auto-guérir. Ils ont ainsi intégrer cette fonctionnalité dans les batteries lithium-ion afin d’optimiser leur durée de vie. Ils ont alors créé un polymère spécifique pour revêtir les anodes faites de microparticules de silicium. Grâce à cette capacité d’auto guérison, les électrodes peuvent se réparer instantanément à  chaque cycle de charge et décharge. En effet, le polymère est en mesure de soigner les dommages causés par les fissures de la cellule.  Le résultat, la batterie décuple de 10fois sa durée de vie.

Pour l’instant, ces électrodes qui s’auto-réparent peuvent assurer 100 cycles. L’équipe envisage de booster ses performances de 500 cycles pour les téléphones portables et de 3000 cycles pour les voitures électriques dans l’avenir.



Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • danie00501
    je pense que c'est bon car toute chose merite de bon durabilité car nous on ne veux pas des bobard
    0
  • danie00501
    soyons veridique
    0
  • Morlunapp
    C'est pas grave pour la compréhension, mais "Ils ont ainsi intégrer" -> "Ils ont ainsi intégré"
    1