Toyota planche sur des batteries au magnésium

Actuellement, les batteries des smartphones sont à base de lithium. Néanmoins, suite à l’instabilité de cet élément, l’utilisation du graphite s’impose en vue d’éviter les éventuelles explosions. Par conséquent, les accumulateurs restent sous-exploités. Remplacer le lithium par du magnésium constituerait une solution, telle est la conclusion d’une étude publiée par des chercheurs de Toyota.

Le magnésium prolonge la durée de vie grâce à une meilleure stabilité

Le magnésium est reconnu pour sa stabilité. Toutefois, l’expansion des batteries basées sur cette matière s’est heurtée à un problème de taille : peu d’éléments peuvent être utilisés en tant qu’électrolytes. Les résultats d’une recherche effectuée par Rana Mohtadi ouvrent de nouvelles perspectives, l’hydrogène conviendrait en tant que conducteur. D’après l’équipe de Toyota, l’utilisation massive des accumulateurs au magnésium n’est pas pour demain, le processus durerait une vingtaine d’années.

Dans ce contexte, l’avenir du lithium n’est pas encore menacé et une découverte fortuite pourra renforcer sa position dominante. En effet, Mya Le Thai, étudiante à l’Université californienne d’Irvine, a renforcé (involontairement) la résistance des nanofils. Elle avait une substance visqueuse sur les doigts et cette matière a servi de barrière protectrice. Grâce à cette protection, la durée de vie fut multipliée par trente.

En attendant la production en série de ces accumulateurs puissants, recourir à une batterie externe améliore l’autonomie.

>>> Guide : comment choisir une batterie externe ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire