Bill Gates : Ctrl + Alt + Suppr, c’est la faute d’IBM

Si vous avez utilisé Windows dans les années 90, vous êtes certainement très familier de la commande Ctrl + Alt + Suppr, qui permettait d’accéder au gestionnaire de tâche du système, de fermer une application plantée, ou même dans certaines versions de pouvoir démarrer sa session. Dans une interview donnée lors d’une campagne de levée de fonds à Harvard, Bill Gates a reconnu que cette commande était une erreur, mais en a rejeté la faute sur IBM.

Selon Bill Gates, cette combinaison était à l’époque d’une mesure de sécurité afin d’éviter qu’un programme puisse tromper le clavier, et ainsi voler le mot de passe d’un utilisateur. « Nous aurions pu faire un seul et unique bouton », reconnaît-il, « mais la personne qui a créé le clavier chez IBM ne voulait pas y intégrer cette touche en particulier ». Cet ingénieur chez IBM, c’est David Bradley, qui a travaillé sur le premier IBM PC et est également l’auteur de la fameuse combinaison. « Je l’ai peut-être inventée », commente-t-il, « mais il est clair que c’est Bill qu’elle a rendu célèbre ». Il est toujours possible d’utiliser cette commande dans Windows 8, où elle sert à verrouiller sa machine ou d’accéder au gestionnaire de tâches.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • dandrop
    Perso, elle ne m'a jamais dérangé cette combinaison.
    0
  • Yosegaman
    pareil que dandrop, et ça part d'une bonne intention, je ne blâmerai donc pas se brave David Bradley ^^
    0
  • skatchina
    je ne vois pas qui ça peut déranger, ça évite de déclencher le processus involontairement, c'est même très bien je trouve !
    0