Blackphone : le téléphone le plus sûr au monde n'était pas si sûr que ça

En 2014, en pleine tourmente suite aux innombrable révélations d'Edward Snowden, la société Silent Circle annonçait un téléphone hypersécurisé : le Blackphone. Mais malgré toutes les précautions prises par ses concepteurs, le smartphone recelait une faille critique, qui aurait pu permettre à un hacker de prendre totalement le contrôle de l'appareil.

L'appareil, qui est censé assurer des communications privées et qui repose sur le système d'exploitation PrivatOS, a récemment fait les frais d'une importante vulnérabilité. Son modem utilisait en effet un socket non protégé, et c'est ce qu'a découvert le chercheur Tim Strazzere en août 2015. Grâce à cette faille, un pirate aurait pu récupérer diverses informations sur l'utilisateur, comme son journal d'appels, mais également contrôler l'appareil et lui faire envoyer des messages à l'insu du propriétaire. Il aurait même pu transférer les appels vers un autre appareil, toujours à l'insu du propriétaire.

Il aura fallu quatre mois pour que Tim Strazzere et Silent Circle viennent à bout de cette faille de sécurité. Seule la première version du Blackphone était concernée. Sur sa page web, Tim Strazzere rappelle sur son blog que même les systèmes les plus sécurisés ne sont pas à l'abri de bugs et qu'il convient de rester vigilant quant à la diffusion et la conservation de ses informations les plus personnelles.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • toujours se méfier de quelqu'un qui vous dit : "fais moi confiance..."...
    0