Blackshades : le logiciel de piratage facile mène à 100 arrestations

BlackshadesBlackshadesUn vaste réseau de pirates informatiques a été démantelé. À l’initiative de services de police européens, cette opération s’est soldée par des arrestations aux quatre coins de la planète.  Elle avait pour objectif de mettre à mal l’exploitation de Blackshades, un logiciel espion permettant de prendre le contrôle d’un ordinateur à distance. Vendu sur les forums spécialisés, via un abonnement d'une centaine d’euros pars an , il est très facile à prendre en main.

Découvert en 2011, ce programme serait en service depuis 2010 selon l’éditeur de sécurité Symantec. Ses utilisateurs sont en mesure d’accéder à toutes les informations personnelles d’un ordinateur et de les modifier à leur guise. Pire, ils peuvent aussi activer la webcam à l’insu de son propriétaire. Ainsi, dans une récente affaire touchant les Pays-Bas, « BlackShades a été utilisé à des fins criminelles par un homme de 18 ans qui a infecté au moins 2.000 ordinateurs, et contrôlé les webcams des victimes pour prendre des photos de femmes et de filles ». Outre le vol de données, Blackshades permettait également aux hackers de faire des demandes de rançons auprès des victimes après avoir crypté leurs données.

Les développeurs arrêtés

Deux agences policières européennes, Europol (European Police Office) et Eurojust (unité de coopération judiciaire de l'Union européenne), ont mené conjointement l’enquête qui mena à la dissolution d’une grande partie du réseau Blackshades. « Au cours d'une enquête internationale, des créateurs, vendeurs et utilisateurs du logiciel malveillant BlackShades ont été visés par les autorités de 16 pays différents », rapportent les agences.

Après des mois d’enquête, les services de cyberpolice ont enfin pu passer à la phase action. Cela se traduit en chiffres : 359 perquisitions, 1100 disques durs et clés USB saisis et 97 interpellations. Dans ces dernières on compte les deux développeurs de Blackshades, des Américains. Le FBI, qui a procédé à leur arrestation, a transmis aux autres polices des listes mentionnant leurs clients, ce qui a grandement facilité le reste de l’opération. En France, 26 personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire, dont une majorité d’adolescents.

70 pirates français arrêtés pour avoir acheté un logiciel espion

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • g-style
    bien fait, autant pour les developpeurs que pour les utilisateurs. Faut etre completement attarde pour ne pas savoir que c'est le meilleurs moyen de se faire gauler par les autorites...
    0
  • Papounet17000
    La France faire ça toute seule je n'y croit pas une seconde.
    Elle a due être aider par certains services comme par exemple la NSA.
    0