Les boitiers de Vivendi mis de côté...

Suite aux bugs de l'assemblée générale de Vivendi Universal du 24 avril, le tribunal de commerce a donné son accord pour une expertise technique d'un mois et demi. Assez pour déterminer s'il s'agit de "piratage" ou de simple défaut technique.
Source : ZDNet.fr

Le tribunal de commerce de Paris a bien autorisé la société Vivendi Universal SA, le 2 mai 2002, à lancer une expertise sur les «dysfonctionnements» que sont venus lui rapporter d'importants investisseurs institutionnels du groupe de Jean-Marie Messier. Au total, cinq investisseurs ont fourni, aux côtés de VU, des attestations au tribunal stipulant que leur vote "oui" aurait été comptabilisé en "abstention".

Seuls «27 boîtiers litigieux» ont été remis à un huissier le 26 avril, pour procéder à une expertise a posteriori. Au total, plus de 200 boîtiers ont été distribués aux actionnaires institutionnels lors de l'assemblée générale (AG).
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire