La majorité du trafic sur Internet est faite par des robots

Une étude publiée par la firme de sécurité Incapsula indique que les bots, ces ordinateurs robots contrôlés à distance, compteraient pour 61 % du trafic sur Internet. Selon l’étude, cette statistique représente une augmentation de 21 % par rapport à l’année précédente, où on comptait 51 % de machines.

Il convient toutefois de noter que l’étude utilise le terme « bot » au sens large. En sécurité, ce terme est généralement utilisé pour désigner un ordinateur piraté, dont le contrôle a été forcé à distance par un hacker afin de se créer un réseau de machines à son service, par exemple pour mener des attaques sur des sites ou envoyer massivement du spam. Mais d’une manière plus générale, il peut également désigner, entre autres, les fameux robots utilisés par Google et autres moteurs de recherche pour indexer les pages Web, ou encore différents outils d’analyses. L’étude explique que c’est ce nombre de bots « bénins » qui serait surtout en augmentation, par rapport au nombre de machines infectées. Dans tous les cas, le terme « bot » désigne tout simplement un ordinateur devant lequel aucun humain ne se trouve physiquement.

L’étude en question a été menée sur près de 20 000 sites, principalement des clients d’Incapsula, dont le trafic a été analysé sur une période donnée. En 90 jours, la société de sécurité affirme avoir détecté près de 1,45 million de bots parmi les visiteurs. Si Ian Brown, un expert en sécurité de l’Université d’Oxford, explique que « cette donnée sur un échantillon limité n’est pas forcément représentative de la totalité du Web », l’augmentation reste quant à elle difficilement contestable.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire