Pour Bouygues Telecom la 4G va brouiller la TNT

Bouygues Telecom affirme que les fréquences de la 4G pourront brouiller la réception TNT d’un nombre important de foyers. Le ministre de l’Industrie réfute les accusations de l’opérateur.

Bouygues Telecom vient de saisir le Conseil d’État pour contester le mode d’attribution des licences 4G. Un article ajouté in extremis au projet d’ordonnance transposant le « paquet télécom » européen dans la loi française oblige les opérateurs à prendre en charge le brouillage du signal TNT qu’engendrerait le déploiement des antennes-relais 4G. Pour l’opérateur les coûts liés à ces actions pourraient aller de 500 millions à 1,7 milliard d’euros et toucher jusqu’à 20 % des foyers français. 

Eric Besson réfute

Éric Besson, ministre de l’Industrie, dément ces chiffres : « les brouillages concernent une partie infime des cas. Ils concernent essentiellement un lot de fréquences 4G sur les quatre lots possibles. Bouygues pourra se porter candidat sur tous les autres lots s’il estime que les risques sont trop importants ».

Le Conseil d’État se prononcera sur ce sujet d’ici au 14 juillet. L’Arcep avait ouvert les enchères des licences 4G le 15 juin dernier en indiquant que si la problématique du brouillage TNT existait bel et bien, elle elle concernerait que 150 000 à 500 000 télévisions. Le dépôt des candidatures sera clos le 15 septembre pour une partie des fréquences et le 15 décembre pour le lot litigieux.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • shooby
    "les brouillages concernent une partie infime des cas" : va dire ça a ceux qui seront touchés ... qu'ils sont une minorité

    "Ils concernent essentiellement un lot de fréquences 4G sur les quatre lots possibles." :un lot sur 4 ça représente tout de même 25%, donc plus que 20%
    0