Bouygues met des bornes de recharge dans ses lampadaires

Inciter les citoyens à adopter l’électrique

Parmi les raisons expliquant la réticence des Français à adopter la voiture électrique, le manque de points de recharge en ville est souvent pointé du doigt. Pour y remédier, la commune de La-Roche-sur-Yon, en Vendée, a signé un partenariat avec Bouygues Energies & Services pour mettre en œuvre « City Charge »  dont l’objectif est de transformer progressivement les lampadaires d’éclairage public en borne de recharge.

Rendre le quotidien des possesseurs de voiture électrique plus commode et inciter les autres à migrer vers ce mode de transport à la fois économique et écologique, c’est la mission ambitieuse que la municipalité s’est donnée, en nouant ce partenariat avec le groupe industriel français.

Le maximum d’impact à des coûts réduits

Pour la filiale lyonnaise, le choix d’intégrer directement les futures bornes de recharges aux lampadaires s’est présenté comme l’alternative pratique et économique aux travaux d'aménagements classiques, complexes et coûteux. Autre avantage, les nouvelles bornes pourront être alimentées par le réseau électrique existant.

Les bornes en question seront protégées par un boîtier sécurisé avec une ouverture par badge et auront une puissance de 3,7 kVa, soit autour de 50 km d’autonomie en deux heures par séance de recharge.

>>> Lire aussi Voitures électriques : Apple s’intéresse aux bornes de recharge

Trois bornes de recharge sont déjà opérationnelles dans la cité yonnaise et Bouygues se donne 6 mois pour évaluer la pertinence de sa démarche, avant de proposer City Charge à travers la France. « Si le test est validé dans six mois, l'offre City Charge sera commercialisée et déployée par Bouygues Energies & Services sur l'ensemble du territoire français ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire