Bouygues accuse Free de brider les débits 3G

La hache de guerre n’est pas enterrée entre Bouygues Telecom et Free Mobile. Le premier accuse le second de brider les débits de la 3G, et l’attaque alors devant le tribunal de commerce de Paris. Selon Bouygues, malgré un Fair Use de 3 Go inclus dans les forfaits de son concurrent, Free briderait les débits avant cette limite afin d’économiser des coûts d'itinérance chez Orange. 

Lire : L'UFC Que Choisir attaque Free Mobile

Pour appuyer ces propos, Bouygues se base sur des rapports de l’UFC-Que choisir, qui démontrent à l’aide de Directique et 4GMark une détérioration des débits. L’association de consommateur avait d’ailleurs également engagé des poursuites contre Free en début d’année dernière, concernant ce problème de qualité de service. Rappelons que le quatrième opérateur français continue d’utiliser une partie de l’architecture de l’opérateur historique pour les réseaux 2G et 3G. Une opération qui coute entre 500 et 700 millions d’euros par an à Free Mobile.

Ce serait donc notamment grâce à ces pratiques que Free aurait pu baisser ses prix, une concurrence déloyale au détriment de Bouygues qui réclame alors 100 millions d’euros de dommages et intérêts.

Lire : Free Mobile / Free ADSL : la vérité sur les débits (et les soucis)

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire