Les bracelets connectés sont-ils trop bavards sur votre vie privée ?

Au premier abord, porter un bracelet connecté ne semble pas représenter un grand danger concernant sa vie privée. Pourtant, les chercheurs canadiens d’Open Effect avertissent les utilisateurs de ces appareils qu’ils pourraient comporter des failles permettant à une personne malintentionnée d’accéder aux données collectées, voire de les modifier.

Dans leur étude baptisée Every Step You Fake, les chercheurs d’Open Effect ont testé la sécurité de plusieurs bracelets connectés afin de s’assurer que ceux-ci ne soient pas des portes d’entrée pour des hackers en tous genres. Ils ont notamment découvert que plusieurs de ces appareils partageaient une faille permettant à une personne distante d’intercepter les données collectées. En outre, les applications utilisées par Jawbone, Withings, Garmin ou Xiaomi auraient toutes une faille permettant de consulter les données de l’utilisateur, mais aussi de les modifier à distance, c’est-à-dire qu’un hacker pourrait changer les informations contenues dans l’application.

Open Effect ne donne pas dans le détail l’étendue des possibilités que permettrait l’exploitation de telles failles, mais s’inquiète du fait que « ces données peuvent fournir des informations importantes sur la vie des personnes ». Open Effect indique également avoir contacté les fabricants des bracelets concernés afin de les avertir des failles découvertes, les invitant à travailler sur un correctif pour éviter les intrusions. Enfin, l’étude conclut que les appareils d’Apple, Fitbit et Mio semblent être les mieux sécurisés parmi ceux testés.

À lire : 
Bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire