Brevets : Samsung attaque Apple en France

La guerre des brevets entre Apple et Samsung n’en finit plus. Le Coréen vient de déposer une plainte en France contre l’Américain pour violation de trois brevets relatifs à l’UMTS, la technologie utilisée pour la 3G.

C’est devant le tribunal de grande instance de Paris que Samsung a déposé en toute discrétion sa plainte contre Apple, via le cabinet d’avocats Allen & Overy. Dans la pure lignée des procès qui les opposent déjà dans huit autres pays, Samsung accuse Apple d’utiliser dans ses produits 3G (iPhone 3G, 3GS, 4 et iPad 3G) trois brevets UMTS (EP 373, EP 404, EP 269). Ces brevets étaient déjà mis en cause par Samsung dans le procès qui implique les deux constructeurs aux USA depuis avril. 

En procès dans neuf pays, avantage à Apple

La première audience du procès français est fixée début décembre. Apple a déposé plainte contre Samsung en premier lieu en avril aux USA, puis en Allemagne, aux Pays-Bas, au Japon, en Corée du Sud et en Australie. Samsung a répliqué dans tous ces pays ; et a également attaqué Apple en Grande-Bretagne et en Italie en juin dernier.

Pour l’instant Apple a l’avantage des décisions rendues : report du lancement de la tablette Samsung en Australie, retrait de la Galaxy Tab en Allemagne (dont la 7.7 en plein IFA de Berlin) et interdiction de trois smartphones aux Pays-Bas (S, S II et Ace). Désormais concurrents acharnés sur le marché des smartphones (les deux constructeurs se disputent la première place mondiale), Apple et Samsung étaient jusqu’à présent des partenaires de haut rang, le premier ayant acheté pour 6 milliards de dollars de composants au second l’année dernière.