Les amendements sur les brevets logiciels revu par le Conseil de l'UE

Souvenez-vous, le 2 septembre 2003 nous vous parlions du vote d'une loi de l'Union Européenne visant a légitimer les brevets logiciels, à condition que ces même logiciels permettent des innovations techniques indépendantes de leur propre exécution.
Ce mercredi, l'Irlande (actuellement présidente de l'Union Européenne), a réussi à annuler ce vote avec l'aide de quelques pays comme la Belgique ou L'Allemagne, en rétablissant la brevabilité directe des logiciels, des structures de données et des descriptions de processus.

La réunion des ministres européens est prévue pour le 17 et 18 Mai, et vise à faire passer la loi sans concertation. Les membres du parlement européen ont tous réagis violamment face à cela, jugeant qu'il n'y avait là plus aucune démocratie.

La FFII appelle à la grève générale en ligne pour la semaine prochaine ainsi qu'une vague d'actions et de manifestations locales comme le font en ce moment quelques personnes près du bureau de la Commission.

Source : Linux Fr
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • arzooooo
    Au secours !!!

    Si vous voulez trouver de temps en temps des freewares, des sharewares, des logiciels payants de petits éditeurs et aussi (et surtout) des logiciels libres, faites le maximum de battage autour de cette brevetabilité : si on laisse faire, vous ne trouverez plus de logiciels autres que ceux des (très) gros éditeurs qui déposeront un maximum de brevets sur des modules de leurs applications.

    Ce sera la mort de linux et de tant d'autres applications/utilitaires...

    Il faut empêcher la brevetabilité des logiciels !!!
    0
  • sophief
    La ploutocratie gagne trop de terrain ces derniers temps, il faudrait pouvoir se regrouper. C'est la dispersion, l'individualité qui travaille à notre perte.
    0
  • cheliel
    on ne doit pas laisser faire cela. les logiciels sharwares on été devellopé afin de repondre au besion d'un grand nombre d'utilisateur, sans pour autant que nous soyons obligés d'attendre une mise à jours d'un logiciel payant (qui coûte assez cher comme cela).
    De plus le monde linuxien repose en grande parti sur ce principe du shareware (et de l'open source) laissant à chacun de develloper et de diffuser ses outils gratuitement sur le web. Et grace à eux l'innovation informatique y trouve sont compte.
    je ne veux surtout pas voir des multi-nationales m'imposer des produits à des prix exorbitants et incomplets. :-x
    0