Des éditeurs français interpellent le président sur les brevets logiciels

Infos-du-Net.comLes amandements revus récemment par le Conseil de l'Union Européenne afin de légitimer les brevets logiciels rallume la bataille entre les partisants au brevet logiciel et les anti-brevets logiciels.

Lors de la campagne présidentielle en 2002, le candidat Jacques Chirac s'était prononcé sur la brevetabilité des logiciels, aujourd'hui la France retourne sa veste avec ses partenaires Européens.

Les patrons d'une trentaine d'éditeurs français interpellent le président de la république afin qu'il tienne ses promesses de campagne en signant une lettre ouverte. Dans cette lettre, ils soulignent qu'en 2002, Chirac s'était prononcé contre le projet de directive européenne instaurant la brevetabilité des logiciels, car cela faisait "peser le risque de la vassalisation de l’Europe en matière de technologies logicielles".

L'Association FFII appelle à la grêve générale en ligne la semaine prochaine. La proposition de brevetabilité logiciels pourrait être approuvée les 17 et 18 mai prochains lors du Conseil des ministres européens. Esperons qu'elle ne soit validée !

Sources : ZDNet et Monde Informatique
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • doulcy
    En un mot ça veut dire qoui ??? :-o
    0
  • sophief
    ça veut dire qu'on s'est bien fait mettre par nos politiques.

    ça veut dire que ce sont les lobbies économiques qui font les lois.

    ça veut dire la mort annoncée du logiciel libre.
    0
  • cheliel
    Je n'y crois pas trop <<à la fin du logiciel libre>>.
    J'attend de voir le fin mot de cette histoire.
    IL nous faut juste maintenant etre plus actif avec les associations qui defendent le logiciel libre. ;-)
    0