Des bureaux imprimés en 3D ouvrent à Dubaï

Après les immeubles et les hôtels, l’impression 3D sert à construire des bureaux. La construction de ces locaux de 250 m2 a duré 19 jours, 17 pour imprimer les différents éléments et deux jours pour les assembler. Trois cabinets d’architectures ont assuré les travaux : Gensler, Thornton Thomasetti et Syska Hennessy. Ils ont utilisé l’énorme imprimante 3D  de Winsun: 6 mètres de haut, une longueur de 36 mètres et 12 mètres de large. En guise de matériaux, ils ont combiné du plastique renforcé, du gypse composé de fibres de verre ainsi que du béton fibré.

Un cout total de 140.000 dollars

Malgré les dimensions exceptionnelles de l’imprimante, une seule personne fut affectée à son contrôle. Le reste de l’équipe, 17 personnes au total, étaient composées d’ingénieurs en mécaniques, d’ouvriers et d’électriciens. Les frais de construction et de main d’œuvre ont couté 140.000 dollars, environ la moitié du prix d’une structure identique, si elle est construite avec des méthodes conventionnelles.

Dans un premier temps, ces bâtiments serviront de siège à la Fondation du futur, ses équipes prépareront l’ouverture de la Musée du futur, prévue l’année prochaine. D’après Mohamed Al Gergawi, responsable du Comité national de l’innovation, le quart des nouvelles constructions de la ville sera réalisé par impression additive d’ici 2030.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire