Plus de mails après 18h : la fin du travail après les heures de bureau ?

Les cadres autonomes travaillant au forfait jour devront déconnecter leurs moyens de communication professionnels en dehors de leurs horaires de travail, exprime un accord signé par le patronat des sociétés d’ingénierie et de conseil et des bureaux d’études (Syntec et Cinov) avec la CGC et la CFDT.

Cet accord est un avenant à celui de 1999 sur les 35 heures. Il met en place une « obligation de déconnexion des outils de communication à distance ». Jusqu’alors, de nombreux salariés restaient liés à leur bureau via leurs smartphones ou leurs ordinateurs portables. Consulter ses mails professionnels le week-end ou en vacances n’était alors pas une bizarrerie. Désormais, ils ne seront plus obligés de le faire, en tout cas en théorie. En effet, cet accord n’engage que les quatre parties en présence et le Droit du Travail prévaudra encore et toujours sur lui.

C’est bénéfique pour la prise de conscience commune et cela pourrait permettre de faire évoluer la législation. Ajoutons, en outre, que désormais des salariés-cadres pourront très bien utiliser cet accord face aux prud’hommes. Rappelons que seuls les cadres au forfait jour sont ici impliqués, soit plus particulièrement les employés des Bureaux d'Études techniques, des Cabinets d'ingénieurs-conseils et des Sociétés de Conseil. La CGT, non-signataire, regrette que l’accord se limite à ces catégories.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire