Un hacker réalise une carte du Net grâce à un botnet

Il arrive souvent que l’on parle de botnets, ces réseaux de machines infectées par un ver qui en donne à une personne tierce un accès abusif, pour les problèmes de sécurité qu’ils posent. Mais ce botnet de 420 000 noeuds sert un but bien différent pour le hacker à son origine, qui demeure anonyme, puisqu’il sert à réaliser une cartographie d’Internet.


Ce botnet fonctionne donc comme n’importe quel autre réseau du même genre : un ver ou une simple commande est envoyé au hasard à toutes les machines connectées à l’ordinateur infecté, et une fois qu’une nouvelle machine est contaminée, cette dernière se charge à son tour de répandre le virus. Son petit réseau de machines s’est alors chargé d’envoyer des « ping », de petits paquets d’informations lancés pour connaître la présence d’un ordinateur en ligne, de mars à décembre 2012. Ce sont pas moins de 460 millions de machines dans le monde qui ont répondu présent à cet « appel », ce qui a permis au hacker de les placer sur une carte. Sur le planisphère qu’il a publié, chaque point de couleur montre donc une machine ayant répondu aux pings lancés par son botnet. Sur cete même base, il a ainsi publié également une animation de l'activité sur Internet pendant 24 heures. Les points bleus représentent une faible activité et les points rouge représentent une activité plus intense.


Parmi les machines infectées se trouvent notamment toutes sortes d’appareils, principalement des serveurs Linux embarqués comme des imprimantes réseau ou des routeurs. Ces machines ont pu être pénétrées la plupart du temps grâce à de simples lignes de commandes Linux, ce qui prouve que les problèmes de sécurité, notamment en entreprises, peuvent être préoccupants. « Il y a des appareils vulnérables un peu partout sur Internet », explique le hacker. Une aubaine, pour quiconque souhaite créer son propre botnet.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire