Smartphones : l'écran cassé représente 1 panne sur 3

Si de nombreux consommateurs achètent de nouveaux smartphones parce que leur ancien modèle est obsolète, perdu ou même volé, il n’est pas rare de devoir changer d’appareil simplement parce que l’ancien est abîmé. Pour le compte du site de rachat d’appareils mobile Love2Recycle, l’institut Gartner a réalisé une enquête sur les principales causes de panne de smartphones.


Réalisée entre le 1er janvier et le 13 juin de cette année, l’étude de l’institut Gartner a porté sur un total de 2000 smartphones représentatifs du marché qui ont été revendu à Love2Recycle. Il s’agit de la deuxième étude de ce type réalisée par Gartner et Love2Recycle. En 2013, l’étude réalisée avait constaté que 24 % des smartphones endommagés avaient vu leur écran cassé et que 16 % d’entre eux étaient victime d’oxydation, potentiellement à cause du contact entre les éléments électroniques et de l’eau.

Les résultats de l’étude menée en 2014mènent aux mêmes constats pour ces deux principales causes de panne. En effet, les écrans cassés et l’oxydation restent les principaux dommages faits aux smartphones devenus inutilisables, mais dans une plus large proportion. 30,5 % des smartphones revendus ont désormais un écran cassé, contre 24 % en 2013 et 18,7 % souffrent d’oxydation contre 16 % l’an passé. Le bouton d’allumage défectueux représente quant à lui 7 % des cas de panne, le bouton central défectueux touche 6 % des cas et de la poussière se trouve derrière l’écran de 4 % des appareils. Enfin, Gartner et Love2recycle ont cette année également mesuré les problèmes de volume des écouteurs trop faible. Une panne qui touche 4,8 % des appareils revendus.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire