Luc Chatel se penche sur le prix des SMS

Le secrétaire d’État à la Consommation Luc Chatel s’est penché récemment sur la tarification des SMS en France.

Ce dernier estime que les prix pratiqués sont excessifs, et devraient faire l’objet d’une révision qu’il se promet de mettre en oeuvre prochainement.

Les SMS trop chers !

Luc Chatel se base sur un rapport publié par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Celui-ci indique que les SMS sont facturés à des prix trop élevés pour le consommateur final : 13 centimes d’euro pour Orange, 15 centimes d’euro chez SFR et enfin 12 centimes d’euro pour les abonnés à Bouygues. Dans le même temps, le rapport constate que les opérateurs virtuels (MVNO) se permettent de proposer des offres à prix cassés et « ont une tarification de rupture dès leur lancement ».

« S’il y a eu des efforts menés par les opérateurs dans le cadre des forfaits, il n’y en a pas eu dans le domaine des SMS vendus à l’unité », constate Luc Chatel, qui a décidé de s’intéresser de près au problème. « C’est la raison pour laquelle j’ai demandé aux opérateurs de regarder comment ils pouvaient aller vers une baisse des facturations des SMS vendus à l’unité ». Selon l’Arcep, les Français envoient en moyenne 42,5 SMS par mois et par personne.