Luc Chatel n'est pas contre la vente liée d'un OS et d'un PC

L'hémicycle de l'Assemblée NationaleL'hémicycle de l'Assemblée NationaleDans le cadre des discussions sur la loi LME (Loi de Modernisation de l’Economie) une majorité de députés de l’Assemblée Nationale ont votés contre un amendement indiquant les prix distincts d’un ordinateur et de ses logiciels.

D’un côté on accepte la vente liée…

L’amendement en question avait été déposé par le député du Parti Socialiste, Christian Paul, et stipulait que les points de vente seraient contraints d’indiquer clairement le prix d’un ordinateur et séparément celui des logiciels (système d’exploitation, suite bureautique, jeux et autres…) présents sur la machine en question. Cette disposition aurait porté un sacré coup à Microsoft et Apple, qui intègrent leurs systèmes d’exploitation de force dans les machines de constructeurs. Selon Luc Chatel, Secrétaire d’Etat à la Consommation, c’est à la justice de décider dans ce genre de litige entre vendeurs et consommateurs, et que si un amendement passait cela avantagerait les vendeurs.

Et de l’autre on la condamne

C’est à se demander si Luc Chatel a suivi les derniers jugements sur la vente liée. En effet, les derniers jugements pour ce genre de litiges sont quasiment toujours favorables aux consommateurs. L’année dernière en septembre 2007, des acheteurs ont obtenu le remboursement de Windows dans le cadre de l’achat d’un ordinateur.