La Chine dit stop à Gmail

Sale temps pour les utilisateurs chinois de Gmail. Derrière le grand pare-feu de la Chine, les possesseurs de comptes Gmail pouvaient encore accéder à la messagerie en ligne il y a peu. Cela faisait figure d’exception sur un Internet pourtant très limité par les autorités, qui refusent notamment que sa population ait accès à de nombreux services américains, à commencer par Facebook, Twitter, Instagram ou encore certains sites de Google. Mais cette exception n’aura finalement pas duré éternellement, puisque le site GreatFire.org, défendant la liberté d’expression en Chine, a noté le blocage de Gmail depuis vendredi dernier.

La plate-forme de courriel ainsi que d'autres services de Google étaient disponibles en Chine à travers des serveurs basés à Hong-Kong, mais quelques astuces devaient être mises en place par les utilisateurs (utilisation de protocoles mails plutôt qu’accéder au site). Ce sont précisément leurs adresses IP qui seraient bloquées à en croire la société Dyn Research, spécialisée dans l’analyse du trafic Internet, à qui l’on devait d’ailleurs les informations sur la panne d’Internet en Corée du Nord.

Un porte-parole de Google basé à Singapour a fait savoir qu’aucune perturbation n'avait eu lieu de leur côté, laissant craindre une mesure de Pékin. Pourtant, le gouvernement chinois assure ne pas être responsable de ce blocage. Pour les utilisateurs, la seule solution restante en Chine pour continuer d’accéder à leurs messageries Gmail est alors d’utiliser un VPN ou un proxy, simulant un accès au service depuis un autre pays.

Lire : Corée du Nord : une étrange panne d’Internet pendant 9 heures

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire