La Chine en guerre contre le piratage et la pornographie

Les Chinois vigilantsLes Chinois vigilants

Qui a dit que la Chine ne soutenait jamais les internautes ? Les autorités chinoises viennent en effet de faire condamner 11 pirates, accusés d'être à la tête d'un énorme trafic de logiciels. Ceci suit l'annonce d'un nouveau plan de lutte contre la pornographie sur Internet, le tout afin de préserver toute moralité sur le Web. Il y a du travail en perspective !

Contre l'immoralité sur le Web

Les 11 pirates en question ont été condamnés à des peines allant jusqu'à six ans et demi de prison ferme, un record en Chine pour ce type de délit. C’est en réalité Microsoft qui dévoile les faits et non l’administration chinoise. Selon l’éditeur, «les peines infligées aux 11 accusés pourrait aider la Chine à améliorer son image en tant que pays qui ne sanctionne pas assez durement les violations sur les droits d'auteur même si la technologie et l'industrie du spectacle peuvent dire que la Chine a encore un long chemin à parcourir». C'est le moins que l'on puisse dire... Les statistiques sont d’ailleurs redoutables : en Chine, plus de 80% des logiciels utilisés n'auraient pas été légitimement acquis !

Dans le même temps, nous apprenons que la Chine vient de lancer un énième plan destiné à lutter contre la pornographie sur Internet. De fait, le gouvernement a fourni des logiciels de filtrage aux plus importants sites/portails du pays (citons Baidu ou Sina) afin qu'ils ne laissent plus passé l'accès à des sites jugés "immoraux"...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • shitakunai
    dommage ! au moins c'est une sacré liberté et qui, elle, est bien réelle !
    0
  • pompin83
    A quand une lutte contre le communisme ??
    0
  • defjam_mystikal@idn
    Et je pari que beaucoup de gens dans mes connaissances ont plus de 80% de logiciel acquis illégalement sur leur ordinateur ^^

    Enfin contre la pornographie c'est un peu con hormis quand elle est enfantine ou au détriment du respect de la personne ou des animaux.
    0