Chrome : le Web Store devient obligatoire pour les extensions

L’annonce avait été faite par Google en novembre dernier, mais la mesure est effective à partir d’aujourd’hui. La nouvelle version de Chrome empêche désormais l’installation d’applications qui ne viennent pas du Web Store, la boutique officielle de Google

Le 7 novembre dernier, Erik Cay, directeur de l’ingénierie chez Google, annonçait sur le blog de Chromium la fin de l’installation des applications et extensions venues de sites tiers. En octobre 2010, Google ouvrait en effet son Web Store, sa propre boutique d’applications et d’extensions Chrome. A la manière du Play Store pour les applications Android, le Chrome Web Store n’héberge que des applications dont la sécurité a été validée par Google. Il restait néanmoins possible d’installer des applications ou des extensions sous forme de fichiers .crx à partir d’autres sites Internet.

Depuis ce mardi, il n’est cependant plus possible d’installer des extensions depuis d’autres sites Internet que le Web Store. Une mesure annoncée en novembre dernier et qui devait entrer en application en janvier dernier, mais qui a finalement été repoussée de quelques mois pour permettre aux développeurs de migrer leurs extensions et de les indexer au Web Store. Cette mesure vise à renforcer la sécurité de Chrome en empêchant les utilisateurs d’installer des extensions dont la sécurité n’a pas été auparavant testée par Google. « Avec ce changement, les extensions que vous avez précédemment installées peuvent être automatiquement désactivées et ne peuvent pas être réactivées ou réinstallées à moins qu’elles ne soient hébergées sur le Chrome Web Store », explique Erik Kay dans un billet publié ce mardi sur le blog officiel de Chrome.

Si la raison de sécurité est évidemment valable, il peut également s’agir pour Google de contrôler toutes les extensions qui seront disponibles sur son navigateur et de récupérer un certain manque à gagner. Les développeurs doivent en effet payer cinq dollars pour intégrer leurs applications dans la boutique de Google. On peut également se demander ce qui arrivera à certaines applications qui ne plaisent pas à Google pour des raisons morales, économiques ou politiques. Si la firme de Mountain View refuse de les héberger sur le Web Store, elles pourraient bel et bien disparaître.

 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire