Comment Star Wars fait progresser la science

Le décor de Mos Espa dans La Menace FantômeLe décor de Mos Espa dans La Menace FantômeC’est l’un des points positifs et complètement inattendus du cinéma et du statut culte de la saga Star Wars au cinéma : les scientifiques ont pu étudier les mouvements des dunes depuis plus de 15 ans.

En 1997, au moment du tournage de La Menace Fantôme, la production du premier épisode de Star Wars a décidé de revenir dans le désert tunisien pour tourner les scènes de la planète Tatooine comme ce fut le cas pour l’Épisode IV sorti en 1977.

Dès lors, la production décida de ne pas démonter les décors bâtis pour laisser les touristes visiter les lieux de tournage à côté de Chott El Gharsa. Une étude deRalph D Lorenz, Nabil Gasmi, Jani Radebaugh, Jason W. Barnes et Gian G. Ori, publié dans la revue Geomorphology, montre que la position fixe du plateau de tournage a permis d'étudier les mouvement du sable aux alentours. « Le site se situe entre les bras de la grosse dune barkhane, qui ont été documentés par des images satellites en 2002, 2004, 2008 et 2009 pour avoir bougé d’environ 140 m à seulement 10 m du site », expliquent les chercheurs.

Outre l’intérêt d’avoir un point de repère fixe dans le désert pour étudier les déplacements de la dune, le plateau de tournage permet aussi de voir l’évolution à travers les nombreuses photographies publiées sur Internet comme le précisent les scientifiques : « La popularité du site comme destinations pour les amateurs de Star Wars a pour conséquences la publication de nombreuses photographies sur Internet, fournissant un large ensemble d’imagerie sur place pour un suivi continu en l’absence de visite de terrain dédiée ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • counchala
    Science direct n'est qu'un portail de elsevier, une des grosses boîtes qui éditent des journaux scientifiques...
    Et le travail appartient aux scientifiques qui ont publié dans geomorphology et pas au journal et encore moins à elsevier/sciencedirect !! C'est eux qu'il convient de citer.
    0
  • Griffoooo
    Anonymous a dit :
    Science direct n'est qu'un portail de elsevier, une des grosses boîtes qui éditent des journaux scientifiques...
    Et le travail appartient aux scientifiques qui ont publié dans geomorphology et pas au journal et encore moins à elsevier/sciencedirect !! C'est eux qu'il convient de citer.


    La vérité est rétablie.
    0