CISPA : une nouvelle loi américaine pour surveiller le Web

La confidentialité des données privées encore sur la selletteLa confidentialité des données privées encore sur la selletteLes lois SOPA et PIPA viennent à peine d’être enterrées aux États-Unis que surgit une autre rime qui pourrait s’avérer bien plus sournoise : CISPA (Cyber Intelligence Sharing & Protection Act). Ce nouveau texte présenté par deux élus de la Chambre des représentants prévoit d’échanger des informations entre des entreprises privées et des agences de renseignement. Le but est de prévenir tout risque d’attaques informatiques.

Les entités les plus impliquées dans la loi sont en effet surtout des acteurs importants du Web (800 entreprises la soutiendraient déjà) et la NSA (National Security Agency) qui surveille notamment les communications sur le territoire américain. Contrairement aux deux lois précédentes, les professionnels ne sont donc pas contre le texte au grand dam des associations de défense des libertés comme l’Electronic Frontier Fondation ou l’American Civil Liberties Union et ses 500 000 membres. Facebook s’est même fendu d’un communiqué pour justifier son choix. Même Google, l’un des fers de lance de la lutte contre SOPA et PIPA avec Wikipédia, aurait participé à la rédaction du texte. 

La sécurité des USA comme justification

Concrètement les agences de sécurité demandent à avoir un accès aux sites concernés pour lutter contre toute attaque menaçant les USA. Cette fois-ci il n’est donc nullement question de copyright sur des fichiers partagés sur des sites. On touche à un sujet bien plus sensible, directement rattaché au quatrième amendement de la constitution américaine garantissant « le droit des citoyens dans leurs personnes, domicile, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies non motivées ».

Prévu pour le 23 avril, le vote été pour l’instant reporté sans que l’on en connaisse la date exacte. Malgré le soutien de géants comme Microsoft, AT&T, Verizon, Intel ou Boeing, les associations pourraient donc avoir gain de cause, mais la lutte risque d’être encore plus difficile pour elles cette fois-ci.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • noldarn
    Je ne vois pas de problème, du moment que tu n'as rien à te reprocher ;)
    Trève de plaisanteries : j'ai lu récemment un très bon bouquin traitant en partie du sujet des libertés individuelles. Il s'agit de "La zone du dehors" d'Alain Damasio : je le conseille à tous ceux qui seraient tentés de dire la première phrase de mon commentaire autrement qu'au second degré ...
    0
  • totoch2g@guest
    de toute façon avec facebook et Cie, la vie privée c'est Has Been !
    1
  • Kenelm
    Tant que les gens verrouilleront la porte des toilettes quand ils vont pisser, je considérerai qu'on a tous des choses à cacher.
    1