Entre Qwerty et Azerty, un monde de claviers alternatifs

Si la norme est aujourd’hui l’Azerty en France et le Qwerty chez les Anglo-saxons, ce n’est pas par choix, mais par obligation. Ces dispositions ont été pensées pour les machines à écrire afin d’éviter que les lettres ne s’y chevauchent.

Malgré tout, l’informatique n’a pas balayé ces deux types de claviers peu ergonomiques et non optimisés pour une frappe rapide. Il existe pourtant des alternatives adaptées aux langues de Molière et de Shakespeare. Le ministère de la Culture a d’ailleurs commandé une révision du clavier Azerty à l’Afnor.

Claviers : il n'y a pas que l'Azerty dans la vie

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire