KeMice, le clavier pour tablettes en deux parties


En définitive, utiliser un clavier physique peut s’avérer pratique pour les adeptes de tablettes. C’est pourquoi, l’idée d’un périphérique adapté est née afin de leur simplifier la tâche. KeMice est un clavier mobile sans fil qui a la particularité de se diviser en deux pour offrir un certain confort d’utilisation.

Pensé pour les utilisateurs d’appareils nomades, il offre une solution avantageuse pour se passer du clavier tactile. Il s’agit d’un clavier intégral Bluetooth, à la fois ergonomique et moderne avec son châssis en aluminium et des touches en plastique. Son format assez spécial lui permet d’être positionné en fonction du besoin. L’utilisateur peut ainsi placer les deux parties dans la position qu’il estime confortable pour travailler. De cette manière, il pourra soulager les tendons de la main. La partie droite du KeMice officie également comme une souris avec les touches J et K, servant de pointeurs gauche et droit.

Proposé sur la plateforme Indiegogo, ce clavier est décliné en noir et blanc. Comptez 69 environ pour en faire l’acquisition, le tout sera livré dans un étui en cuir.

Clavier divisé en deux

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • bluesteeleyes
    Tant qu'à faire, il faudrait inventer le ressort inversé, pour aider les pauvres petits doigts maltraités à appuyer sur les touches.
    Ah, c'est vrai, ils n'ont pas encore inventé le marteau à bomber le verre...
    0
  • bluesteeleyes
    J'ironise, mais pas exagérément.
    L'utilisation d'un smartphone ou d'une tablette, se fait, généralement pendant les pauses café (ou pas) au boulot, et debout (plus facile de cacher la prise de main dans le sac.
    Alors avec un clavier, faut arriver à le coincer entre les cuisses. Mais deux!!! Waouw, la France à un nouveau talent!
    Sérieusement, deux claviers, taille, poids pour le transport???
    Avec le portefeuille, les clopes, le stylo (car lui demeure vital dans tous les cas), Le smartphone, les claviers... on transporte comment tout ça?
    De plus, ces claviers sont-ils équipés de pieds anti dérapant qui restent efficace au bout de 3 mois? Car là, j'imagine la galère pour taper un texte!
    Une idée en passant. Equiper ces clavier d'un genre de tige rétractable. Une tige qui viendrait se poser sous la base de la main (puisque 1 main par clavier) avec un clavier bien pensé pour chaque main. Là, aucun risque de glissement, d'inconfort ou autre puisque chaque main maitriserait ET la frappe, ET la position du clavier idéale, sans interrompre les frappes. Sauf qu'aujourd'hui, les jeunes tapent plus rapidement sur les écrans virtuels dans n'importe quelle position que sur un vrai clavier
    0