Biométrie et vidéosurveillance : la CNIL sanctionne deux entreprises

La CNIL (Commission nationale Informatique et Libertés) vient de sanctionner deux entreprises. La Commission a ordonné l’interruption d’un système biométrique et d’un dispositif de vidéo surveillance.

Biométrie et vidéosurveillance

En mars dernier la CNIL ordonnait la suspension d’un système biométrique mis en place au sein d’une entreprise spécialisée dans le commerce de gros d’habillement militaire. La Commission avait refusé une première fois ce système à cette entreprise en 2007 pour cause « d’absence impératif fort de sécurité ». La société a passé outre et se voit maintenant infliger cet avis à caractère contraignant.

La deuxième décision a été émise en avril dernier à l’encontre d’une société de transport. La CNIL y a constaté lors d’un contrôle que le système de vidéosurveillance « plaçait le personnel sous surveillance constante, générale et permanente ». « Considérant le caractère disproportionné du dispositif et l'atteinte portée à la vie privée des salariés concernés », la Commission a donc ordonné l’interruption des deux caméras en question pour une durée de trois mois et obligé la société à mettre son dispositif en conformité avec la loi.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    C'est bien, la CNIL s'applique à respecter notre vie privé même si elle n'a rien put faire contre hadopi.
    0
  • shooby
    Ici = boites privées vs Hadopi = gouvernement ! Tout est dit là dedans. Pour Hadopi elle 'na eu qu'un role consultatif ... et ons ait ce que Saint Nicolas fait des avis : s'ils vont dans son sens alors il dit "le fait que X soit de mon avis m'encourage a faire voter ce texte de loi", si ce n'est aps le cas il fait voter cette loi quand même !
    0