Vie privée : la CNIL s’inquiète

CNILLe sujet de la vie privée sur Internet est toujours aussi sensible.

Ce sont donc pas moins de 60 pays qui ont vu leur Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) locale envoyer une demande aux opérateurs afin que ceux-ci s’engagent à protéger la vie privée de leurs utilisateurs, en particulier les enfants et les utilisateurs de réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux en ligne de mire

Les réseaux sociaux sont des sites relativement enclins à recueillir des informations personnelles sur leurs utilisateurs, informations qui risqueraient ensuite d’être diffusées à l’insu de l’internaute. Si les adultes sont parfois victimes de ce genre d’inattention, les enfants sont d’autant plus vulnérables. C’est une donnée qui n’a pas échappé à la CNIL qui vient, comme une soixantaine d’organismes similaires dans d’autres pays, de contacter les opérateurs afin qu’ils mettent place des mesures permettant d’éviter ce genre de fuite d’informations personnelles.

Il s’agirait donc pour l’instant de développer une “pédagogie de la vie privée”, qui consiste particulièrement à sensibiliser les internautes au problème que représente le renseignement d’informations personnelles sur les sites que l’on visite. Les entreprises derrière ces réseaux sociaux devraient également être mises à contribution, afin de mieux informer leurs utilisateurs sur les données qu’ils ont à entrer et l’utilisation précise qui en est faite. Aujourd’hui, la protection de la vie privée est relativement faible sur des réseaux comme Facebook ou MySpace, même si certaines mesures ont été mises en place avec le temps.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • aviat17
    C'est clair, et cela reste un grand chantier.

    Et pourtant il serait judicieux d'accélérer les mesures de protection de l'internaute, surtout que l'on sait que les sites dit "sociaux" sont surtout visités par des jeunes, ce qui en soit est relativement normal car c'est générationnel et comme on dit "dans le vent". Mais, beaucoup de ces "visiteurs" adhèrent à ces sites et c'est à partir de ce moment qu'ils sont fragilisés, si le côté prévention est mal (ou pas du tout) maitrisé par ces internautes toujours prompt à diffuser moult renseignements les concernant.
    0
  • h4cker
    Ca existe encore la CNIL? Parce qu'avec HADOPI qui a ete vote je croyais qu'ils etaient mort (On ne les a pas entendu). De toute facon, ils s'ecrasent toujours des que des politiciens commence a argumenter. Il ont qu'a la fermer la CNIL.
    0
  • aviat17
    Si, si la CNIL s'est exprimée il y a quelques jours déjà à propos de l'HADOPI.
    Elle y exprimait déjà ses craintes.
    Voir l'actu sur ce site, il y a quelques jours. (je ne me rappelle plus exactement.)
    0