Il perd à Call of Duty et envoie la police chez son adversaire

Suite à une défaite en ligne, un joueur de Call of Duty a appelé la police pour leur faire croire que son adversaire préparait un massacre de masse.

Ayant réussi à localiser son adversaire, le joueur a alerté les forces de l’ordre en se faisant passer pour le pauvre bougre. Il leur a indiqué qu’il s’appelait Rafael Castillo et qu’il venait de tuer ses parents et qu’il se préparait à tirer sur d’autres personnes dans la rue. Face à une telle situation, les plus grandes précautions ont été prises. C’est une soixantaine de membres du SWAT et de la police de Long Island qui a donc été envoyée à la maison d’un jeune homme de 17 ans. Celui-ci était alors tranquillement en train de jouer à Call of Duty et ne s’attendait aucunement à voir débarquer une telle force de frappe chez lui, tout comme sa mère qui était alors dans la cuisine, préparant son café.

Face à la bévue, les policiers n’ont pas tardé à se retourner vers celui qui les avait prévenus. Ce plaisantin est actuellement recherché afin de lui présenter la facture de l’intervention qui s’élève tout de même à 100 000 dollars. Cette histoire n’est pas isolée. Aux États-Unis, les forces de l’ordre sont face à un véritable phénomène qu’ils ont nommé « swatting » et qui se manifeste par des personnes utilisant la police à des fins personnelles.

La vengeance d'un "rageux" de Call of Duty


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire