Une startup imagine la combinaison spatiale du futur

Si les combinaisons spatiales ont évolué depuis les premières missions, elles ont en revanche gardé un aspect assez similaire. C’est ce que deux personnes veulent changer en créant une combinaison à la fois pratique à porter et à utiliser, et un peu moins moche.


Nik Moissev, ingénieur russe, et Ted Southern, artiste américain, n’ont en apparence rien en commun. Le premier a travaillé sur les combinaisons spatiales portées par les cosmonautes russes se rendant sur la station spatiale internationale, et le second est connu notamment pour avoir créé les ailes d’ange portées par les mannequins des défilés de Victoria’s Secret. Ils se sont pourtant alliés pour un intérêt commun : créer la combinaison spatiale du futur. Ils sont partis d’un constat simple : les combinaisons portées par les cosmonautes aujourd’hui ne sont rien de moins que vaisseaux miniatures, pour une seule personne. Ils sont lourds, difficiles à manoeuvrer, et leurs gants, particulièrement, anéantissent toute notion de dextérité lorsqu’on les utilise.


Quand la NASA a lancé en 2007 un défi à destination des entreprises externes, dont le but était d’imaginer une nouvelle génération de gants pour cosmonautes. Southern et Moissev ont alors tous les deux participé au concours, et ont tous les deux perdu. Mais ils sont restés en contact, et ont tenté une nouvelle fois le concours ensemble, deux ans plus tard, pour décrocher la deuxième place et ainsi s’octroyer un prix de 100 000 dollars. L’argent ainsi gagné a donc servi à fonder leur propre startup, Final Frontier Design, qui travaille donc sur un nouveau concept de combinaison.

Combinaison spatiale

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire