Vers un e-commissariat ?

ministere interieurDe plus en plus de services de notre vie quotidienne commencent à se retrouver déclinés en versions online. Il est désormais possible d’effectuer la majorité de ses achats en ligne, de jouer, de discuter et téléphoner, de regarder un film ou d’envoyer sa déclaration de revenus. La prochaine étape devrait être la possibilité de porter plainte en ligne via un e-commissariat.

Porter plainte en ligne

Porter plainte sans même bouger de chez soi sera bientôt une réalité. Un commissariat virtuel sera prochainement mis en place à cet effet, et prendra donc les dépositions de ses visiteurs. La description de la plainte se fera au moyen de cases à cocher, mais cela ne concernera que les délits mineurs.

Uniquement des plaintes contre X

Au lancement, seules les plaintes contre X seront admises sur ce site. Cette mesure répond aux craintes des défenseurs de la vie privée, qui craignaient que ce projet ne lance une vague de délation virtuelle généralisée. Le système se met donc doucement en place, et garde d’ailleurs une part de réel dans son fonctionnement. En effet, après qu’un internaute a envoyé sa plainte sur le site, il sera invité à confirmer cette plainte dans un véritable commissariat afin que celle-ci puisse être prise en compte (évitant du même coup les plaisanteries de mauvais goût et les pertes de temps qui s’y rattachent).

Un tel système existe déjà en Espagne, en Italie et en Belgique.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • tbdb
    Anonymous a dit :
    il sera invité à confirmer cette plainte dans un véritable commissariat afin que celle-ci puisse être prise en compte (évitant du même coup les plaisanteries de mauvais goût et les pertes de temps qui s’y rattachent).

    Oui, mais du coup, on doit quand même se taper la queue au commissariat donc quel est l'interêt ? :sarcastic:


    Petite remarque (de relou [:angeldark] ) :
    Citation:
    après qu’un internaute ait envoyé sa plainte sur le site,
    "après que" est suivi de l'indicatif.
    0
  • davidbenard
    Petite remarque (de relou [:angeldark] ) :
    "après que" est suivi de l'indicatif.


    C'est pas une remarque de relou, on corrige !
    0
  • tomlev
    Citation:
    Petite remarque (de relou [:angeldark] ) :
    après qu’un internaute ait envoyé sa plainte sur le site,

    "après que" est suivi de l'indicatif.

    hum... ce n'est pas l'indicatif mais le subjonctif !
    0