Microsoft veut s'ouvrir à la concurrence

Microsoft locauxLa pression de la Commission Européenne a finalement eu son petit effet sur Microsoft, qui déclaré vouloir « jouer l’ouverture » ce jeudi.

L’éditeur va donc apporter quelques changements à sa politique, en vue d’offrir plus de transparence à ses clients, ses partenaires et ses concurrents.

Microsoft se plie aux exigences de Bruxelles

Microsoft fait donc ses premiers pas vers l’interopérabilité. Le géant des logiciels s’est exprimé à travers les paroles de son PDG, Steve Ballmer. « Nos objectifs consistent à promouvoir une interopérabilité améliorée, des possibilités et des choix pour les clients et les développeurs dans l’ensemble de l’industrie, et ce, en rendant nos produits plus transparents et en partageant encore plus de renseignements concernant nos technologies, » a-t-il indiqué.

Ainsi, des documentations techniques vont être publiées pour plusieurs produits de la marque, notamment Windows Server 2008, SQL Server 2008, Office 2007, Exchange Server 2007 et Office SharePoint Server 2007. Début 2006, Microsoft a répondu à la Commission Européenne en diffusant le code Source de plusieurs de ses produits. Bruxelles avait demandé à l’éditeur d’offrir à ses concurrents plus de transparence sur ses produits. Aujourd’hui, Microsoft rectifie son tir selon ce que la Commission Européenne lui a préconisé : « c’est la qualité de l’information qui importe et non la quantité ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire