Wizzgo : condamnation de 480 000 €, suspension du service

WizzgoRien n’y a fait, pas même la pétition lancée récemment. Wizzgo vient d’être condamné à s’acquitter d’une très lourde peine de 480 000 euros auprès du groupe M6, celle-ci n’est pas encore fixée pour le groupe TF1. Les créateurs du service annoncent désormais devoir suspendre Wizzgo.

10 000 euros par infraction constatée

C’est le Tribunal de Grande Instance de Paris qui vient enfin de juger l’affaire sur le fond, suite aux plaintes des deux groupes d’audiovisuel. Wizzgo a ainsi été condamné pour avoir « commis des actes de contrefaçon en reproduisant et communiquant au public, sans autorisation, des programmes produits et diffusés par les chaînes M6, W9, NT1 et TF1. » La société encourt désormais une astreinte de 10 000 euros par infraction constatée.

Elle doit de plus verser 480 000 euros au groupe M6 pour indemniser le préjudice subit par les deux chaînes (M6 et W9) et devra fournir au tribunal les éléments permettant de statuer sur le préjudice subit par le groupe TF1 (liste de programmes copiés et montant des recettes publicitaires générées).

Le site est suspendu

Le logiciel iWizzSur le blog de la société, l’un des créateurs de Wizzgo s’exprime sur le sujet et annonce surtout la suspension immédiate du service : « Compte tenu de l’exceptionnelle importance de la condamnation qui nous est infligée – près de 500 000 euros de dommages et intérêts pour le seul groupe M6 – , il apparaît qu’au-delà d’une décision de principe qui interdit désormais l’usage d’un magnétoscope dématérialisé, ce jugement affirme clairement la volonté de mettre un terme à Wizzgo. Dans ces conditions, nous sommes contraints de suspendre dès aujourd’hui notre service de magnétoscope en ligne. »

De plus, il exprime son profond regret concernant l’incompréhension des institutions face à Wizzgo : « Nous regrettons l’inertie ou l’hypocrisie des principaux acteurs du secteur audiovisuel, restés sourds à nos propositions de rémunération des ayants droit. Ils prétendent souhaiter l’émergence de nouvelles offres légales, mais dans les faits bloquent toute initiative de modèle innovant permettant d’avancer dans ce sens. En refusant l’évolution naturelle du magnétoscope classique dans l’environnement numérique, cette décision aura malheureusement pour conséquence concrète de souffler sur les braises du téléchargement illégal. Wizzgo en appelle donc solennellement aux pouvoirs publics afin que soit aménagé le cadre légal et réglementaire qui permettrait aux 400 000 foyers français qui ont déjà adopté le service de pouvoir continuer d’en bénéficier tout en rémunérant les ayants droit. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • davidbenard
    C'est bien dommage...
    2
  • JSZ
    C'est même très violent au niveau des montants pour une petite entreprise comme ça !
    2
  • nesbla
    Impossible d'innover en France, les vielles industries veillent à ce qu'on ne changent pas nos habitudes...Il serait peut être temps de revoir les lois sur la copie privée.
    0