Français et Américains : main dans la main contre le piratage

C’est toujours dans le cadre du Festival de Cannes que la MPAA (Motion Picture Association) par le biais de son président Jack Valenti, a déclaré que son association se positionnerait à coté du Ministère de la culture française dans la lutte contre le piratage.

En effet l’association américaine estime à 3milliards d’euro, l’ensemble des pertes financières pour le cinéma américain. A cette constatation, tous les partis présents lors de cette réunion, qui regroupait pays et décideurs du monde du cinéma, étaient d’accord pour placer la lutte contre le piratage au cœur même des priorités, pour préserver l’avenir du cinéma.

A cela le ministre français de la culture a réagit par l’affirmative, en précisant que cette lutte devait dépasser les aspects économiques classiques (baisse des bénéfices, chômage,…) pour ne pas oublier de défendre la diversité et le pluralisme culturel, qui sont les sources et la richesse de toutes les œuvres culturelles. On retrouve ici le créneau classique de la défense de l’exception française.

L’accord des partis se situait aussi dans l’ensemble des mesures à appliquer pour diminuer, voir éradiquer le piratage, à savoir des lois plus performantes en matière de propriété intellectuelle, une meilleur information sur les risques du piratage. Cela n’étant bien sur possible qu’avec une coopération internationale renforcée.

Bref, ce n’est pas encore gagné ! Surtout quand certains donnent une légitimité au piratage. L’exemple le plus flagrant étant celui de Quentin Tarantino, président du jury du Festival cette année, qui pense que le piratage de films dans des pays comme la Chine peut permettre à ces derniers de s’ouvrir sur le monde.

Source : Le Figaro
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • eganrac
    3 millions d'euros c'est tout ? :-o
    nom de dieu il paye claudia machinchose 20 MILLIONS de $ par films et ils osent venir nous casser les coucougnettes pour 3 miserables millions d'euros, (enfin miserable, je me comprend)

    je ne connaissait pas le chiffre avant cette (et je me doute bien qu'il est encore surestime) mais je pensais que c'etait beaucoup plus, mais VRAIMENT plus
    0
  • Cygale@IDN
    édité, c'est effectivement en milliard et non en million ;-)
    Tout de suite ça fait beaucoup, mais alors beaucoup plus :-?
    0
  • sophief
    ça fait même arithmétiquement 1000 fois plus.

    Mais un chiffre brut, sans base de comparaison, n'apporte pas tous les éléments d'éclairage. Il serait intéressant de le comparer au CA annuel de l'industrie américaine du cinéma.

    Quelques exemples ICI.

    Titanic, en 1997, a rapporté par exemple 1,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires...
    Le retour du roi, en 2003, a rapporté 1,1 milliards de dollars (et c'est pas fini).
    0