Le Velib' danois sera high-tech

RAFAA Architecture & design a décidé de faire pédaler les habitants de Copenhague grâce à un système de vélopartage plus efficace. Celui-ci prévoit jusqu’à 25000 vélos dotés du suivi GPS en temps réel, et permet à l’utilisateur de réserver un vélo en ligne.

Les défenseurs du projet, espèrent convaincre un maximum de villes d’adopter ces vélos publics et leur système de gestion automatisée. Celle-ci exige l’intégration du WiFi et du GPS dans chaque vélo, afin de permettre un stationnement optimal.

Dans un souci d’espace, le concept prévoit de hisser les vélos aux réverbères lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Une manière ingénieuse de prévenir les actes de vandalisme. Autre solution de stationnement : des fentes au niveau du trottoir, permettant d’encastrer la roue arrière du vélo.



Pour un vélopartage high tech et design

Dernière idée phare du projet : le système de réservation en ligne. Celui-ci offre la possibilité à l’utilisateur de réserver facilement un vélo pour se rendre à son travail ou pour n’importe quel type de trajet. Bien sûr, ce service est payant, mais on a l’assurance de disposer d’un vélo.

Selon Inhabitat,  seules les cartes de crédit et les cartes Maestro sont acceptées. Les 30 premières minutes d’utilisation sont gratuites, et les 30 minutes suivantes vous coûteront 5 couronnes danoises (soit 0,67 euros). Les frais augmentent toutes les 30 minutes.

En rendant le vélopartage pratique et agréable, RAFAA espère augmenter le nombre d’utilisateurs de 50 %. Le projet pourrait ainsi rendre la ville de Copenhague plus respectueuse de l’environnement.