Humour et droits d'auteurs

A trop parler de DADVSI on en oublie que les USA nous laissent sur place en matière de (sur)protection des droits d’auteurs. Un exemple : le personnage de Mickey, qui aurait du tomber dans le domaine publique, appartient toujours à Disney à force de législations faites sur mesures pour les majors. Pour symboliser cet état de fait culturel, un artiste a esquissé un nouveau genre de logo "copyright".

Sachez qu’aux States, la durée de protection des oeuvres créées par des personnes morales de 75 à 95 ans est exceptionnellement étendue. Cela peut paraître saugrenu mais permet aux grandes maisons d’édition de garder la main sur leur travail plus longtemps qu’un artiste anonyme. Pour s’éloigner encore un peu de l’égalité démocratique, il est envisagé un droit inaliénable pour les grosses sociétés, et c’est ce que caricature l’infographiste David Goodger.

Des oreilles bien connues et le signe de l’infini pour faire paraître toute l’injustice et l’absurdité de ce système qui met à mal la circulation de la culture. Bien entendu vous pouvez arborer ce logo pour vos besoins personnels puisque ce copyright est sous copyleft (CC :NCSA) !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Vedlen
    Voilà un exemple de problème sans fin...
    0
  • jun2
    Myckey Mouse, au même titre qu'un logotype représente l'image de la société dysney. Il me semble normal que ces derniers veulent conserver leur bien. Le droit d'auteur américain a été conçu de manière à couvrir la vie de l'ayant droit, mais n'a jamais pris en compte que l'ayant droit pouvait vivre plus longtemps qu'une vie humaine.

    Le droit d'auteur et la propriété intellectuel n'ont jamais été une entrave à la diffusion d'une oeuvre. Faut arrêter de cracher la dessus.
    0
  • Aurelgadjo
    Bien pensé le logo ^^
    0