L'addiction aux jeux-vidéos peut-elle tuer ?

La question anime les passions depuis bien longtemps dans ce monde très controversé.

Si certains affirmeront avec ferveur que les jeux-vidéos sont irrémédiablement néfastes pour la santé, d'autres, plus souvent les joueurs aguéris, n'hésitent pas à réfuter ces arguments.
Les derniers, plus modérés, conseilleront aux joueurs de faire des pauses régulières, de se reposer, de manger, de sortir, etc...

Mais il est malheureusement bien connu que les jeux-vidéos, par l'implication qu'ils peuvent provoquer, rendent parfois certains joueurs "accros" à leur machine, certains allant même jusqu'à s'exclure, ne serait-ce qu'un temps, pour profiter pleinement de leurs jeux.

Alors les jeux-vidéos constituent-ils un véritable danger pour l'homme ? Pire, ce danger peut-il être mortel ?

C'est en tout cas la macabre question que se posent maintenant les dirigeants d'un cyber-café en Corée du Sud.
Voici la sombre histoire d'un jeune homme de 28 ans qui n'aura été identifié que par son nom de famille, Lee, et qui venait juste de se faire renvoyer de son travail pour avoir passé trop de temps à jouer en ligne plutôt qu'à travailler.
L'homme décide alors, comme pour oublier son echec, de s'offrir une longue partie de Starcraft en réseau.
Il prend alors place dans un cyber-café de Taegu, petite ville au Sud-Est du pays.

Trois jours plus tard, sa famille, qui commence bien entendu à s'inquiéter de la santé de Lee qui n'avait pas donné de nouvelle entre temps, contacte les amis du joueur afin de partir à sa recherche.
Lorsque ceux-ci le retrouvent dans le cyber-café, il leur explique qu'il attendait d'abord de finir sa partie et qu'il rentrerait à la maison après ça, cela faisait près de 50 heures qu'il jouait... il est mort quelques minutes plus tard.

Après une enquête, il a été révélé que le joueur était resté continuellement sur sa machine, avec pour seules pauses de brefs passages aux toilettes.
La police présume qu'il est mort d'une crise cardiaque dûe à l'épuisement.

Suicide d'un jeune homme égaré après la perte de son emploi ou inconscience d'un joueur qui voulait vivre de sa passion (mais qui en est mort), toujours est-il que cette situation n'embellit pas l'image des jeux-vidéos, qui a du mal à briller en dehors des frontières asiatiques, où il est une véritable institution.

Nous avions déjà eu le cas de certains epileptiques qui avaient trouvé la mort après de trop longues scéances de jeu, et les éditeurs de jeux vidéos du monde entier ont depuis fait paraître une mention sur tous leur jeux concernant l'epilepsie et les risques qu'un joueur épileptique pouvait rencontrer lors de trop longues parties.
C'est également depuis qu'il est conseillé de faire d'assez longues pauses régulièrement, et de toujours privilégier le repos et les besoins nutritifs avant les jeux-vidéos.

Source : Reuters
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
49 commentaires
    Votre commentaire
  • mrbeaM
    La diabolisation des jeux vidéos ne relève que de la peur de ce qu'on ne connait pas comme c'est le cas de beaucoup de peurs.
    Dans le cas de ce jeune, le jeu vidéo est, une fois encore, un symptome et non une cause et ce qui lui est arrivé est à mettre dans le sac général de la dangerosité des excès quelqu'ils soient.
    0
  • Heaulivié
    Bien entendu, ça fait réfléchir ! Mais il y a joueur et joueur ! Je vous l'avouerai tout de suite, je suis une de ces personnes qui restent sur leur pc, mais quand je sens que je commence à fatiguer, je peux aisément éteindre l'écran et faire autre chose !

    Je pense que tous les joueurs ne sont pas comme ça ! Ceci dit, c'est au joueur a connaître ses limites, et non aux autres de lui en imposer !
    0
  • Dams
    Moi ce que je me demande c'est comment le dirigeant du Cyber-Café ne s'est pas posé la question de savoir si il n'était pas nocif de rester 50h devant un PC... Je pense qu'il devrait tout de même être sanctionné pour "Non assistance à personne en danger"
    0