Les téléphones blancs captent mieux que les dorés

[Nouvelle publication le 2 avril à 9h] Note de la rédaction : les lecteurs avertis que vous êtes auront sans doute compris qu’il s’agissait là de notre, modeste, contribution à la tradition du 1er avril.

C’est une découverte qui ne devrait pas rester sans conséquence. Les chercheurs de l’université d’Aalto, en Finlande, ont réussi à prouver que la couleur d’un téléphone a un impact sur son débit. L’équipe de la School of Electrical Engineering, sous la direction de Jos Kirjoitit, a mis en évidence des différences de débit entre smartphones de modèle identique mais de couleurs différentes.

Les résultats sont sans appel, les smartphones de couleur blanche auraient un meilleur débit moyen que ceux de couleur grise, jaune ou encore rouge. "Pour réaliser ces tests, nous avons sélectionné une cinquantaine de smartphones différents, parmi les plus vendus du marché. Nous en en avons pris un de chaque couleur disponible puis nous avons réalisé nos tests avec l'application Netradar, créée par notre département", explique Jukka Hämmäinen, professeur à l’université d’Aalto et co-signataire de l’étude.

Les développeurs de Netradar frappent à nouveau


En effet, dans le milieu des télécoms l’université d’Aalto est connue pour avoir mis au point cette application qui fait aujourd’hui figure de référence, puisqu’elle est le pendant scientifique d’un Speedtest. Mais la manière dont elle a mené cette étude est nettement plus anecdotique : "L'idée est venue d'un assistant qui m'a fait un jour la remarque que son smartphone blanc lui semblait plus rapide que le vert de sa petite amie, dont le modèle était pourtant strictement identique", détaille M. Hämmäinen. Partie de ce constat, l’équipe du professeur Hämmäinen n’a eu besoin que de sept mois pour voir ses travaux aboutir.

Le compte-rendu final ne manque pas d’expliquer ces écarts de performance. "C'est une simple question de spectroscopie [l'étude des spectres électromagnétiques, ndlr], précise Asko Björkman, docteur en opto-électronique, qui a participé aux recherches. Le blanc absorbe beaucoup mieux les ondes électromagnétiques que le rouge par exemple. Mais c'est clairement le doré qui est le plus hostile à l'absorption des signaux et ce, quelle que soit la longueur d'ondes."

Quelles conséquences pour l’industrie ?

Ces conclusions devraient avoir un impact réel dans le marché des mobiles dont les acteurs n’hésitent pas à utiliser l’argument de la couleur comme stratégie de marketing. Le professeur Björkman. ne dit pas autre chose lorsqu’il déclare : "A l'heure actuelle, les couleurs les plus prisées, sont - dans l'ordre - le noir, le gris et le blanc - avec une belle progression du doré ces deux dernières années. La publication de cette étude va sans doute tout chambouler", conclut-il. En effet, comment imaginer que les ventes des iPhone, couleur or ou champagne, et autres HTC One M9 et Galaxy S5 dorés ne seront pas impactées par de telles révélations ? 

La rédaction de Tom’s Guide a tenté de joindre plusieurs constructeurs, parmi lesquels Samsung, Apple et Sony afin de les interroger sur les révélations de l’université finlandaise. Nos questions ont également été adressées aux quatre opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues et Free). A l’heure où nous écrivons ces lignes aucun des ces acteurs majeurs de la téléphonie n’a souhaité nous répondre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires