L'Irak a coupé Internet pour empêcher les étudiants de tricher

Le nombre de réseaux disponible a été considérablement réduit à certains horairesLe nombre de réseaux disponible a été considérablement réduit à certains horaires

Pourquoi s’embarrasser de brouilleurs quand on peut empêcher les étudiants de tricher en coupant simplement Internet dans tout le pays ? C’est la logique du gouvernement irakien qui a ainsi coupé son réseau la semaine dernière de 5 à 8h du matin comme l’a révélé l’entreprise DYN Research.

La semaine dernière avait lieu, en Irak, les examens finaux pour les étudiants de sixième année. Les épreuves avaient lieu samedi, dimanche et lundi, entre 5 et 8h du matin. Parallèlement, les mêmes jours aux mêmes horaires, le réseau Internet du pays a été en grande partie coupé, comme l’a remarqué l’entreprise DYN Research, spécialisée dans l’accès Internet et l’étude des performances du réseau. L’an dernier, le même cas avait également été repéré, lui aussi pendant les horaires d’examen des étudiants.

Si le gouvernement irakien n’a pas confirmé avoir sciemment coupé Internet afin d’empêcher toute triche éventuelle pendant les examens, les fournisseurs d’accès à Internet ont quant à eux prévenu en amont leurs abonnés. Sur sa page Facebook, Earthlink a en effet prévenu ses abonnés qu’il avait reçu des « instructions données par le ministère de la Communication » afin de couper « les services en ligne dans tout l’Irak ». Bien évidemment, si la coupure a pu empêcher les étudiants d’accéder à Internet pendant leurs épreuves, elle a également coupé le réseau pour les entreprises et les citoyens, et n’a rien pu faire contre les simples antisèches.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire