Les téléphones Wi-Fi/GSM : dangereux ?

Le Nokia 6136 et la Livebox Le Criirem (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques) vient de publier un avis sur les téléphones hybrides GSM/Wi-Fi, qui sont dangereux selon eux.

Un problème de fréquence

Alors que les téléphones émettent en 900 MHz ou 1 800 MHz (en Europe) en mode GSM, et en 2 100 MHz en 3G, le Wi-Fi utilise une bande de fréquence située dans les 2 400 MHz. Le problème, c’est que la fréquence de résonnance de l’eau est très proche (2 450 MHz), ce qui fait que les ondes ont une certaine tendance à chauffer les liquides (on utilise cette fréquence dans les fours à micro-ondes).

Des recommandations « oubliées »

Alors que beaucoup d’études indiquent qu’il est préférable de placer les antennes Wi-Fi en hauteur et éloignées des humains, et qu’il est déconseillé de toucher des antennes Wi-Fi en fonctionnement de façon prolongée, des téléphones Wi-Fi sont distribués par les opérateurs, qui se félicitent même du grand nombre de téléphones actifs. Plusieurs études montrent que ces téléphones peuvent produire de la fatigue, des migraines ou des insomnies, et il est donc conseillé d’éviter les téléphones équipés du Wi-Fi, ou du moins de limiter l’usage de ces modèles.