Une piscine parisienne fait le choix de l'eau chauffée à la donnée

La piscine de la Butte aux Cailles va collaborer avec la start-up Stimergy. Le partenariat consiste à utiliser la chaleur dégagée par un data center afin de chauffer un des bassins de la piscine. Cette opération contribuera à réduire de 45 tonnes par an l’émission de CO2.

Les centres de données, de gros consommateurs d’énergie

Des data center de plus en plus grands et de plus en plus nombreux accompagnent le développement de l’économie numérique. Or, les besoins énergétiques d’un gros centre des données dépassent les 100 mégawatts, une consommation équivalente à celle de plusieurs petites villes. Ainsi, au niveau mondial, les data center utiliseraient 3% de l’énergie électrique.  

Les datacenter écologiques se multiplient

Les serveurs seront installés dans les sous-sols de la piscine. Lorsqu’ils fonctionnent à plein régime, ils dégageront de la chaleur. Celle-ci sera récupérée par une chaudière spéciale et pourra être utilisée pour chauffer un bassin. De leur côté, les autres installations continueront à bénéficier du réseau urbain de chauffage.  

Cette méthode est déjà utilisée par Stimergy pour assurer le chauffage de 20 logements sociaux à Grenoble. Par ailleurs, plusieurs entreprises occupent aussi ce créneau.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire