Un analyste prédit le déclin d'Apple

Tim Cook jugé pas assez charismatiqueTim Cook jugé pas assez charismatiqueApple va-t-elle suivre un destin à la Sony ? C’est ce que pense un analyste qui voit la société de Tim Cook péricliter comme Sony l’a fait ces dernières années. Selon George Colony, le PDG de Forrester Research, « Apple va décliner dans l’ère post-Steve Jobs », à la manière de son concurrent japonais, après le retrait de son cofondateur Akio Morita en 1994.

L’analyste pense que Steve Jobs a emporté trois choses avec lui : un leadership qui rassemble une équipe et incite les employés à se dépasser, une capacité à prendre de gros risques et une vision inégalée à inventer de nouveaux produits. Cela fait dire à George Colony qu’« Apple va continuer sur sa lancée pour 24-48 mois, mais sans l’arrivée d’une nouvelle figure charismatique, l’entreprise va glisser d’un statut de grande société à celui de bonne société, avec un ralentissement de la croissance de ses bénéfices et de son innovation ». 

L'ADN de Steve Jobs

La prévision n’est pas foncièrement difficile étant donné la nature même des cycles économiques, aucune entreprise n’ayant réussi à dégager des performances aussi importantes que celle d’Apple sur toute la durée de son histoire. Mais Colony se base là sur l’argument souvent mis en avant de la disparition de Steve Jobs et avec lui sa capacité à innover.

Plusieurs voix de la presse américaine viennent contredire cela comme John Gruber qui estime qu’« Apple a été préparé à l’ère Steve Jobs » en incorporant l’ADN de Steve Jobs dans la culture de l’entreprise, notamment par la présence encore importante du designer Johnathan Ive.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Mais c'est surtout le mode de vente d'Apple qui le condamne. Avant l'iPhone Apple vendait des "PC" plus cher que Windows mais plus fiable, plus respectueux des standards que ce dernier. En fait les Mac était assez proche des PC Linux la liberté en moins. A performances équivalente un Mac était moins cher qu'un Windows. Alors qu'aujourd'hui c'est l'inverse un iPhone est plus cher à performances équivalente qu'un Androïd. Un autre effet joue, aujourd'hui beaucoup trop de monde sait faire marcher un PC / Smartphone car cela fait 20 ans qu'ils se sont intégré partout. Deplus la prise en main de n'importe qu'elle machine informatique est bien plus simple qu'il y a 20 ans.
    Enfin dernier effet : la crise. Très peu de personne hésite à acheter moins cher.
    0
  • Les analystes sont un vrai fléau des temps modernes. Des gens qui n'ont pour la plupart jamais rien fait de leur vie, qui se permettent des avis soit disant pertinents sur le travail des autres, qui se permettent de douter de la performance d'entreprises qui réalisent des milliards de $ de résultat net positif depuis des années, avec une trésorerie leur permettant d'être serein pour 10 ans... Ces mêmes analystes comme Gartner qui depuis 10 ans nous disent tous les ans que Windows est mort, que Facebook va s'effondrer, qu'Apple va péricliter !

    Et les magazines et les journalistes qui relaient continuellement leurs propos...

    Mais oublions les ! Ils ne servent à rien, ne produisent rien, ne proposent rien !
    0
  • bla bla bla !!!!!!!!!!!!!!!!

    C'est du blablabla anti Mac

    Il faut être con pour pondre ce genre d'article, surtout qu'Apple a des résultats prodigieux qui ne font que monter !
    -2