Deezer s'ouvre pour devenir le Facebook de la musique

La page Deezer dédiée aux dévloppeursLa page Deezer dédiée aux dévloppeursDeezer ouvre son interface aux développeurs. Le but : que sa plate-forme soit utilisée dans le plus de sites et d'applications possibles. Une manière de rendre incontournable le service de streaming. C’est son PDG Axel Dauchez qui l’a annoncé hier soir : « nous avons choisi de nous ouvrir au maximum, dans une démarche similaire à celle de Facebook ». Pour cela, la plate-forme de streaming musical a choisi de rendre disponible son API aux développeurs.

Concrètement, ceux-ci pourront avoir accès aux contenus de Deezer pour construire leurs applications : les 15 millions de titres du catalogue en lecture, les métadatas et les playlists des utilisateurs, mais aussi toute la sélection éditoriale de chaque pays. Il sera possible aux développeurs de « reconstruire Deezer dans leur environnement », explique Axel Dauchez. 

Générer des applications et des abonnés payants

En s’ouvrant ainsi, Deezer veut devenir dans la musique ce que Facebook est devenu dans le social. Plusieurs exemples étaient ainsi proposés hier à la démonstration. Le site d’informations pour jeunes, Melty, va intégrer un lecteur Deezer sur ses pages où l’on pourra consulter les playlists de ses amis. Overblog, proposera l’intégration de musique sur les pages de ses blogs hébergés. L’application pour iOS Edjing permettra de mixer les titres issus du catalogue Deezer.

Ces partenariats ne sont que les premiers d’une liste que Deezer espère longue. Pour les motiver à développer des services innovants, la plate-forme propose aux développeurs une rémunération de 9,99 euros pour chaque abonné payant rapporté. Deux hackathons seront également organisés pour rassembler et motiver les développeurs : à Paris le 25 mai, à Berlin en juillet. Les plug-ins, l’API et les SDK sont disponibles dès aujourd’hui sur une page dédiée.

Deezer se trouve actuellement dans une phase d’expansion visant à terme à couvrir 200 pays (hors États-Unis et Japon pour l’instant). Le service compte 22 millions d’utilisateurs, dont 1,5 million de payants.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire